2004-2017 : la prophétie du roi Abdallah II sur le croissant chiite se réalise

RÉTRO 2017La concrétisation sur le terrain d’un axe iranien allant de Téhéran à Beyrouth, en passant par Bagdad et Damas, a accentué la polarisation entre les communautés chiite et sunnite, esquissant par ailleurs une amorce de rapprochement entre Israël et les monarchies du Golfe.

09/01/2018

 

Il l’avait prédit en 2004. Dans une interview au Washington Post, en décembre de cette année-là, le jeune roi Abdallah II de Jordanie avait mis en garde contre la création d’un « croissant chiite » allant de l’Iran au Liban. À cette époque, ses craintes frôlaient le délire, le surréalisme.

La prophétie s’est-elle réalisée en 2017 ? Avec la reprise des villes syriennes de Deir ez-Zor et de Bou Kamal à la frontière avec l’Irak en novembre dernier des jihadistes de l’État islamique, les forces du régime syrien, appuyées au sol par des milices chiites irakiennes, libanaises et iraniennes, cette jonction terrestre parachève ce fameux croissant chiite, qui rejoint de l’autre côté de la frontière les forces irakiennes soutenues par les milices chiites pro-iraniennes du Hachd el-Chaabi. Et déjà en juillet-août, le Hezbollah, appuyé par l’armée libanaise, avait nettoyé la frontière est du Liban, mitoyenne de la région syrienne du Qalamoun, sécurisant ainsi l’axe reliant Téhéran à Beyrouth, en passant par Bagdad et Damas.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*