LIBAN : Le Hezbollah chercherait à ressusciter son triptyque

ÉCLAIRAGE
Philippe Abi-Akl | OLJ14/12/2017

La séance du Conseil des ministres aujourd’hui sera le premier test pour les composantes du gouvernement, qui sont appelées à montrer leur attachement à la distanciation et au contenu du communiqué final du Groupe de soutien international pour le Liban à Paris.

Certains ministres devraient évoquer les violations à la distanciation perpétrées par le Hezbollah et s’interroger sur l’engagement du parti chiite à respecter la déclaration et le communiqué, ainsi que sur la position du cabinet face à ces violations. Les ministres des Forces libanaises pourraient ainsi évoquer les propos tenus par le secrétaire général adjoint du Hezbollah, le cheikh Naïm Kassem, à partir de l’Iran le jour même de l’adoption de la déclaration en Conseil des ministres, ou encore la tournée au Liban-Sud du chef de la milice irakienne Assaïb Ahl el-Haq, Kaïss el-Khazaali, ainsi que d’autres miliciens.

En réalité, le Liban se trouve dans une forme étrange de cohabitation arbitraire imposée par le souci de la communauté internationale de préserver la stabilité et le parrainage par Paris du Liban, compte tenu du fait, notamment, que le pays abrite un million et demi de réfugiés syriens, en attendant une feuille de route pour leur retour en Syrie. La préservation de la stabilité et du compromis étant la priorité, les critiques ne devraient pas dépasser un certain seuil….

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*